La séquence de Bouma et les kilomètres de Mutti

Deux actualités récemment repérées dans le petit monde de la sédimentologie des turbidites:

Arnold H. Bouma est décédé 50 ans après avoir décrit sa fameuse séquence fantôme que l’on cherche encore partout. Etape initiatique pour les uns, concept figé et réducteur pour les autres, elle aura cristallisé bien des débats enflammés au pied des affleurements. Pourtant elle existe, je l’ai vu!

Some turbiditic sequences with escape water figures

En même temps l’inépuisable Emiliano Mutti, à près de 80 ans, nous refait un modèle de dépôt pour le Brésil sub-salt : exit les lobes et les chenaux, les contourites expliquent tout – ou presque ! Et c’est toujours avec la même pertinence et humilité que Monsieur Mutti remplaceun modèle par un autre.  Car il applique à fond et même revendique, le principe de l’empirisme géologique : un modèle pour nous aider à réfléchir, une remise en question pour aller plus loin. Il nous donne encore, avec sa distance toute latine, une leçon d’honnêteté géologique.
A ne pas rater, sur le site remarquable de MiniGeology son interview pleine de sagesse où il nous dit entre autre que le meilleur outil du géologue reste sa paire de chaussures.Et de conclure avec malice : si je peux vivre encore une vingtaine d’année, je deviendrais un bon géologue…

Vidéo E. Mutti sur minigeology.com

One thought on “La séquence de Bouma et les kilomètres de Mutti

  1. I like thеe helpful info you providce in your articles.
    I will bookmark your blog and chеck again hee fгequently.

    I am quite ceгtain Ӏ’ll learn lots of new stuff right here!

    Good luck for the neхt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>